dimanche 15 avril 2012

Entente collective pour les auteurs de doublage (québécois)


Dans un récent billet sur son blog, l'ATAA (Association des Traducteurs et Adaptateurs de l'Audiovisuel) nous informait de la signature d'une entente collective établissant les conditions de travail et de rémunération des adaptateurs québecois pour les trois prochaines années, entre la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC) et l’Association nationale des doubleurs professionnels (ANDP), un regroupement des principales maisons de doublage du Québec. Plus d'informations sur le site officiel du doublage au Québec.
Entre autres choses, cette convention établit un tarif à la ligne (comme pour les comédiens), alors qu'il était jusqu'ici minutaire ou forfaitaire - ce qui n'était pas toujours très avantageux, si le film était très bavard. C'est une véritable avancée dans ce domaine. En France, ce genre de convention n'existe que pour les comédiens de doublage.
Pour mieux connaître les réalités du secteur de la traduction audiovisuelle, c'est ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous voulez discuter, échanger, donner votre point de vue ?
N'hésitez pas, vous êtes les bienvenus !